Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone

Notre équipe d’artisans vous présente la Triumph Bonneville T120 Bathtub, un revival de l’esthétique classique développée par Triumph dans les années 60’s et aujourd’hui ré-interprété avec une touche de modernité par BAAK.

Des premières esquisses papier de ce projet aux essais routiers finaux, il s’est déroulé presque deux ans. Deux années durant lesquelles les artisans de BAAK ont consacré une partie de leur temps pour réaliser ce projet ambitieux de re-design de la « baignoire » sans tomber dans le cliché de la copie vintage. Présentée pour la première fois au public à la fin des 50’s, le carénage Bathtub, fruit du dessin d’Edward Turner, n’est pas du goût de tout le monde. Aux USA, premier marché d’exportation pour Triumph, les concessionnaires doivent même retirer ces carénages afin de vendre leurs machines. Seuls les gentlemen British ont su apprécier le charme de cette pièce les protégeant des projections d’eau et de graisse. Cette ambivalence nous a motivé à acquérir un modèle Thunderbird Bathtub de 1964 à à nous en servir d’inspiration, à la différence prêt que la Bathtub 2019 revue par BAAK est une pièce unique qui ne sera jamais produite en série.

Découvrez ci-dessous en images les principales étapes de réalisation de cette machine, première réalisation de notre gamme de véhicules Premium. Cliquez sur les images ci-dessous pour les afficher en grand format.

Revival de la Triumph Bathtub par BAAK

Triumph Thunderbird 1964

Custom Bonneville T120 BathTub BAAK

2019 - 1964 comparaison de style

BAAK en bord de Saône à Lyon

Julien Demaugé-Bost - photographie

Rémi REGUIN au guidon de la T120 BAAK Bathtub

Dernière motocyclettes intégralement réalisée dans nos anciens ateliers de Tassin-La-Demi-Lune, cette Triumph Bonneville T120 Bathtub est la première à profiter des lumières de notre nouveau showroom pour sa séance photo.

Les pontets et tés de fourche sont en aluminium usiné

La coque arrière est fabriquée à partir d'une feuille d'aluminium

L'accélérateur électronique a été conservé

La selle en cuir rouge à passepoil

Phare à compteur classique intégré

Le garde-boue avant a été fabriqué entièrement à la main

C’est Victor, le chaudronnier de l’atelier BAAK qui s’est vu attribuer la fabrication des pièces en aluminium offrant son esthétique caractéristique à cette Triumph : Le phare et son compteur intégré, le garde-boue avant enveloppant, et bien sûr la jupe arrière Bathtub. Au total, ce sont plus de 25 jours de travail de l’aluminium qui ont été nécessaires pour fabriquer ces 3 éléments de carrosserie.

Les gabarits sont tracés à partir des premières esquisses

La pièce est formée à la roue anglaise

Les gabarits sont montés pour définir la forme de la coque

Les premières soudures apposées sur le garde-boue arrière

Découpe, passage à la roue anglaise, martelage, ponçage, moulurage… Les étapes nécessaires à la réalisation de telles pièces ont chacune leur importance pour aboutir à une forme qui soit la plus proche possible de l’esquisse originale. Chacune de ces étapes est réalisée à la main selon des techniques traditionnelles. Jour après jour, les volumes se dessinent et permettent à Victor d’ajuster son travail en fonction du feeling qu’il a avec l’ensemble.

Préparation de la fabrication du phare

La tôle est martelée pour créer la forme

Montage à blanc du phare

La moulureuse bordeuse à l'atelier

Le fond de selle est fabriqué sur-mesure

La coque arrière prend forme

Victor soude le phare sur la coque arrière

Le travail de sellerie, indissociable de l’image de notre travail, apporte la touche finale à l’ensemble. La couleur rouge a été choisie, en évocation de la plus belle association de couleur gris nacré / cuir rouge de la Porsche 356. De son ainée la Thunderbird de 1964, la Bathtub 2019 reprend le passepoil, la sangle et l’assise lisse de sa garniture de selle. La selle conserve un système de verrouillage / démontage à clé. Des soufflets de fourche en cuir créent un rappel de couleur sur l’avant de la machine.

Cette réalisation a interpelé l’oeil expert de la rédaction Cafe Racer Magazine qui en a fait son sujet de couverture pour le numéro 99 du titre. Un bel hommage à notre travail, qui récompense de longs mois d’efforts pour toute l’équipe BAAK.

Dernières étapes de ce projet custom

La fabrication de la selle en cuir rouge

La garniture de la selle en cuir est presque terminée

Cafe Racer Magazine avec BAAK en couverture

La coque arrière est fabriquée en aluminium

Garde-boue avant est fabriqué en aluminium

Rear end fairing

Le compteur classique est intégré dans le phare

Top